Page Logo Page Logo
  1. Home
  2. Questions mondiales
  3. L’expatriation : mode d’emploi
friends jumping
Sarah Johnson 2019-1-30

L’expatriation : mode d’emploi

On compte à ce jour 195 pays sur la planète et s’expatrier dans l’un d’entre eux est une idée qui séduit. Pourtant, s’installer à l’étranger est une décision à ne pas prendre à la légère, qui implique de nombreuses formalités et questions à se poser — Comment obtenir un visa ? Où vais-je travailler ? Que faire si je ne trouve pas de logement ? Comment vais-je me faire des amis ?

Bien que cela requière énormément de préparation, l’expatriation peut être une expérience de vie enrichissante, avec une multitude d’occasions de découvrir de nouveaux lieux et de nouvelles cultures. Vivre dans un autre pays peut vous pousser à sortir de votre zone de confort et à apprécier le moment présent.

Nous avons contacté des expatriés expérimentés pour qu’ils répondent à certaines de ces premières questions et vous apportent leurs conseils. Allez lire leur guide « L’expatriation : mode d’emploi » ci-dessous !


Quelle est l’étape la plus importante quand on décide enfin de s’installer à l’étranger ?

Will Hatton Will Hatton, The Broke Backpacker
“Croyez en votre décision. Avant le grand départ, nombreux sont les amis et même les membres de votre famille qui peuvent vous faire douter de votre décision. Vous sortez de votre zone de confort et beaucoup de personnes se sentent menacées à la simple idée d’une vie hors du train-train habituel. Faites-vous confiance et croyez en votre décision. Vous êtes sur le chemin d’un nouveau mode de vie et vous allez adorer ! ”

 


Quelle démarche adopter pour demander et/ou obtenir un visa ?

Megan JerrardMegan Jerrard, Mapping Megan
“Le plus important c’est de s’assurer que vous avez demandé le bon visa ! Lorsque vous irez déposer votre demande, vous vous rendrez sans doute compte qu’il y a de nombreux types de visas différents, et que si vous prévoyez de travailler ou de faire des études, choisir le bon est primordial. Par exemple, les visas touristiques ne vous permettront pas de travailler en raison des restrictions qui leur sont propres et dans de nombreux pays, ils ne vous autorisent à rester sur le territoire que pendant 30 jours. Enfreindre les conditions de votre visa est très grave. Alors assurez-vous de choisir le bon.

Les formulaires de demande de visa sont souvent encore plus austères que ceux des impôts. Imprimez-les tous ainsi que les informations sur le sujet, dégainez vos surligneurs et lisez l’ensemble plusieurs fois. Je trouve qu’il est beaucoup plus facile de comprendre les procédures en imprimant les documents et en les surlignant qu’en les lisant sur mon écran. Ensuite, je fais la liste de tout ce que je dois faire et des pièces à fournir. Une demande de visa peut prendre beaucoup de temps et coûter très cher. Si votre demande est refusée parce que vous avez oublié de fournir une pièce, vous ne serez pas remboursé(e) et vous aurez perdu votre temps. Alors soyez méticuleux, vérifiez, revérifiez et vérifiez encore votre demande.

Les meilleurs endroits pour trouver des informations sur les visas sont généralement les sites internet du gouvernement de votre pays et du pays que vous avez choisi. Votre ambassade dans le pays de destination peut également avoir un site web.”


Quelle est la meilleure façon de trouver un logement?

Selena Taylor,  Find us Lost Selena Headshot
“C’est tellement plus simple de trouver un logement une fois qu’on est sur place. Avant de partir, nous avons étudié les différents quartiers d’Amsterdam et leurs prix. Quand nous sommes arrivés, nous avions déjà loué un Airbnb pour un mois, avec une réduction puisqu’il s’agissait d’un séjour de longue durée. Cela nous a permis de consacrer le plus clair de notre temps à la recherche d’un appartement. Finalement, nous avons trouvé au bout de deux semaines seulement, mais la tranquillité d’esprit que nous a conféré cette location temporaire valait le coût.“


Qu’auriez-vous aimé savoir sur l’assurance médicale avant votre départ à l’étranger?

Alyssa Ramos, My Life is a Travel MovieAlyssa Headshot

“J’étais le genre de voyageuse qui ne comprenait pas l’utilité de payer une assurance. Je ne suis pas maladroite, je suis alerte et je m’efforce de planifier les choses. Pourquoi aurais-je besoin d’une assurance ? Puis j’ai commencé à organiser des voyages de groupes et je me suis rendu compte que j’étais responsable de la sécurité d’autres personnes. Cela m’a fait réfléchir à deux fois.

Par chance, l’assurance m’a prise en charge intégralement quand j’ai fait des tonneaux avec la voiture que j’avais louée en Patagonie, mais j’aurais aimé savoir que mon assurance de voyage habituelle ne me couvrait qu’en cas de « décès ou de démembrement ». La même compagnie d’assurance a refusé de me fournir une couverture pour mon voyage au Kilimandjaro (qui requiert un niveau d’assurance élevé), ce qui m’a fait comprendre qu’elle ne me servait pas à grand-chose. J’aurais aimé m’être mieux renseignée sur la couverture avant de souscrire à un contrat annuel.

J’aurais également aimé savoir qu’il existe des compagnies d’assurance spécialisées pour différentes catégories de personnes, et même certaines qui incluent la couverture médicale du quotidien !”


Comment trouver un emploi ?

Amanda Ponzio-MouttakiAmanda Ponzio-Mouttaki, Marocmama
“Pour ma part, trouver un emploi traditionnel ne faisait pas partie des possibilités. Prenez en considération le lieu de votre expatriation et le type d’opportunités que vous pourrez y trouver. Si les options en matière d’emplois traditionnels sont limitées, il est temps de se montrer créatifs.

Dans le monde globalisé et interconnecté d’aujourd’hui, il est tout à fait possible de faire carrière et de gagner sa vie en ligne. Réfléchissez à votre parcours professionnel, à vos compétences et aux possibilités qui s’offrent à vous. Commencez à tâter le terrain avant votre départ pour mieux comprendre ce dont vous aurez besoin pour réussir. Si vous optez finalement pour un emploi traditionnel, mettez-vous en relation avec les expatriés sur place aussi vite que possible. Les personnes sur le terrain ont déjà une idée de ce qui est disponible et pourront vous indiquer où commencer vos recherches. Idéalement, la meilleure solution est d’avoir trouvé un emploi sur place avant même de partir”

Consultez nos 8 stratégies pour trouver un emploi à l’étranger!


Comment planifier les trajets ?

Anne Marie WatsonAnne-Marie Watson, Expat Aussie in NJ
“Essayez de savoir si vous aurez besoin d’une voiture. Par exemple, vous devez décider si vous allez prendre les transports pour aller au travail, trouver un logement proche de votre lieu de travail ou, peut-être, si vous avez de la chance, si vous allez travailler de chez vous. Si vous optez pour les transports, il y a peut-être des transports en commun disponibles, comme le train, le bus ou le ferry. Vous ne serez pas forcément obligé(e) d’acheter une voiture si vous vivez dans un centre urbain comme New York ou d’autres villes des États-Unis où il est plus simple de se déplacer en transports en commun.

Aux États-Unis, il existe de nombreuses solutions qui permettent de louer une voiture en toute simplicité, comme Zipcars par exemple. De nombreux expatriés vivant en zone urbaine louent une voiture uniquement pour les week-ends ou lorsqu’ils se rendent hors de la ville pour faire du tourisme ou un voyage. Les autres expatriés vivant en zone périurbaine ou rurale n’auront pas d’autre choix que d’acheter une voiture. Pour ce faire, ils devront réfléchir aux exigences que cela impose. Par exemple, ils devront prendre en compte la procédure et les coûts d’achat d’un véhicule, les frais liés à l’assurance et éventuellement s’il est nécessaire d’être titulaire d’un permis local pour acheter un véhicule légalement. Par chance, aux États-Unis il existe des programmes qui allègent les formalités administratives pour les expatriés et qui facilitent l’achat d’une voiture. Néanmoins, il est souvent nécessaire de disposer d’un permis de conduire. Cela suppose entre autres d’accomplir les formalités administratives correspondantes et de passer des tests de conduite avant même de procéder à l’achat. Beaucoup d’expatriés en zone périurbaine se retrouvent donc à louer une voiture jusqu’à ce qu’ils aient obtenu leur permis et répondent à toutes les exigences pour pouvoir acheter un véhicule. Par exemple, il faut disposer d’un numéro de sécurité sociale.”


Comment faire des rencontres à l’étranger ?

Coralie GrassinCoralie Grassin, Tea Time in Wonderland
“Je sors et j’explore la ville autant que possible : les marchés, les galeries d’art, la cuisine de rue, les événements. Les questions à poser sont intarissables et les gens partagent volontiers leur culture avec vous. Je choisis également quelques cafés, magasins et restaurant où je deviens une cliente régulière. C’est tellement agréable d’être reconnue et même parfois qu’on vous appelle par votre prénom. La plupart du temps, c’est ainsi que commencent bon nombre d’amitiés. ”

Besoin de plus de conseils ? Allez voir nos 8 conseils pour rencontrer d’autres expatriés à l’étranger.


Comment rester en contact avec la communauté des expats ?

Katharina von KnoblochKatharina von Knobloch, Share the Love
“Beaucoup d’expatriés sont très avides de nouvelles rencontres avec des personnes qui ont une mentalité similaire à la leur. D’autres préfèrent rencontrer les locaux. J’essaye de faire les deux. Les arrivées et départs sont monnaie courante parmi la communauté des expatriés, raison pour laquelle il peut être agréable d’avoir des amis parmi les locaux. Pour faire des rencontres, je me rends généralement aux événements de réseautage organisés par InterNations ou je recherche des rencontres organisées en ville. ”

 

 


Comment essayer d’anticiper le choc culturel ? 

Melissa GirouxMelissa Giroux, A Broken Backpack
“Tout dépend de votre destination et de l’endroit d’où vous venez. Pour ma part, la transition avec l’Australie et le Royaume-Uni a été très simple parce que ces pays ressemblent au Canada. Même si, lorsque j’ai pris la décision de vivre en Asie, j’ai dû apprendre à conduire un scooter pour mes déplacements et m’habituer au fonctionnement des choses, la transition a été très harmonieuse également, car j’étais déjà venue en Asie plusieurs fois auparavant. Si vous voulez anticiper le choc culturel, faites des lectures sur votre destination pour vous y préparer et commencez à en apprendre la langue si nécessaire.”


Qu’avez-vous appris en étudiant à l’étranger ? 

Be For BeautyManavi & Pragati Siddhanti, Be for Beauty
“Faire des études à l’étranger, c’est toujours courageux et cela implique un investissement autant en termes d’argent que de temps. Cependant, si vous savez ce que vous voulez, cela en vaut vraiment la peine ! Voici quelques exemples de ce que j’ai appris :

  • Un master est différent d’une « formation continue »
  • Un visa de résident (par exemple B ou C par opposition au visa L) divise vos frais de scolarité par 10.
  • Rédiger des articles et faire de la recherche nécessite de jongler constamment entre le temps plein et le temps partiel. C’est possible, mais peu pratique.”

Comment avez-vous appris votre nouvelle langue maternelle ? 

Carole Hallett MobbsCarole Hallett Mobbs, ExpatChild
“Certaines personnes trouvent qu’apprendre une nouvelle langue est facile tandis que d’autres ont plus de mal. Certains préfèrent apprendre en classe tandis que d’autres apprendront plus volontiers en privé. Trouvez ce qui fonctionne pour vous. Pour ma part, j’ai une mémoire visuelle, ce qui rend l’apprentissage d’une langue assez délicat. Cependant, si je peux voir un mot écrit, je peux généralement réussir à comprendre sa signification. Sans grande surprise, ça ne m’a pas été très utile au Japon ! Néanmoins, être pleinement immergé dans une nouvelle langue sans interruption est la façon la plus rapide et la plus efficace d’apprendre.

Pour commencer, concentrez vos efforts sur les tournures de base dont vous aurez besoin pour vous en sortir au quotidien : les salutations, les chiffres et les nombres, la nourriture et les directions. Vous serez alors en mesure de vous nourrir et de rentrer chez vous si vous vous perdez.

J’aime écouter une station de radio locale dès que j’en ai l’occasion. S’imprégner simplement de la langue orale, de ses intonations et ses rythmes contribue à « paramétrer » la langue dans votre esprit, à un niveau presque subconscient.

Consultez les journaux en ligne rédigés dans la langue de votre choix. Ils sont à jour et pertinents et vous pouvez utiliser les images comme des indices pour en faciliter la compréhension. Suivre une série d’articles sur un sujet pendant quelques jours facilite le développement et l’acquisition du vocabulaire.

La télévision et les films aussi. La plupart des télévisions satellites ont dans leur sélection des chaînes en langue étrangère qui vous permettent d’apprendre en regardant. Sinon, sélectionnez un paramètre de langue différent sur votre film préféré. Le visionnage n’en est que plus intéressant et ludique, et c’est un excellent outil pour aider vos enfants à apprendre une langue !”


Comment se familiariser à la culture culinaire du pays ?  

Helene SulaHelene Sula, Helene in Between
“Sortez et goûtez tout ! L’un des plus grands avantages de s’installer à l’étranger est de goûter la cuisine locale et de découvrir de nouvelles façons de cuisiner. Faites un tour sur les marchés locaux dans votre quartier ou renseignez-vous sur les cours de cuisine. Faites en sorte d’essayer les restaurants du coin ou demandez à vos voisins où ils aiment manger.”

Découvrez nos conseils pour trouver un bon restaurant en voyage!


Comment faites-vous pour rester en contact avec vos amis et votre famille ? 

Erin PhillipsErin Phillips, Attention to Darling
“Whatsapp, c’est L’Outil de communication qu’on utilise pour rester en contact avec nos familles et nos amis. Cette application permet la visioconférence et les SMS internationaux, sans frais. Ma famille adore aussi regarder mes Stories sur Instagram le matin au réveil (parce que nous sommes en avance de 5 heures). Faites en sorte cependant de leur rappeler que même s’ils regardent vos Stories et s’ils aiment vos publications, ça ne veut pas dire qu’ils sont au courant de tout. C’est important qu’ils appellent, que vous discutiez et qu’ils vous parlent de ce qui se passe dans votre pays d’origine ”


Quels conseils donneriez-vous pour se sentir chez soi à l’étranger ?  

Nastasia YakoubNastasia Yakoub, Dame Traveler
“Personnalisez votre chez vous par petites touches, avec une simple couverture, une bougie ou un livre. Ces petites choses transforment une maison en foyer. Apporter des objets qui ont une valeur sentimentale dans un nouvel espace peut le rendre plus accueillant. Cette année, l’un de mes meilleurs souvenirs a été quand j’ai passé la journée à cuisiner dans mon petit appartement. Le rituel des tâches quotidiennes à l’étranger rend chaque chose un peu plus familière. Trouver des restaurants qui vous rappellent votre pays d’origine aide aussi. Quand j’étais à Paris, j’allais dans un diner américain dès que j’avais besoin d’aliments-réconforts.”


Qu’avez-vous préféré dans votre expérience de l’expatriation ?

Dannielle NoonanDannielle Noonan, While I’m Young
“Faire l’expérience de la vie dans un autre pays est une chance incroyable. Après les six premiers mois environ, j’avais une idée de ce que j’étais capable d’accomplir. J’avais surmonté tous les obstacles liés à l’expatriation dans un pays où je ne connaissais personne et j’en étais fière. Pour ma part, ce que j’ai préféré dans cette expérience c’est tout ce qu’il est possible d’apprendre sur un nouvel endroit, mais aussi tout ce que l’on peut apprendre sur soi.”

 


L’expatriation comporte son lot de défis, mais au final, découvrir ce que le monde a à offrir vaut réellement la peine de fournir tous ces efforts !

Que vous soyez déjà en train de planifier votre installation à l’étranger, ou que vous ayez l’envie de vous lancer, faites le choix de la sécurité pour la gestion de vos finances. Du paiement de vos factures au simple envoi d’argent à vos amis ou votre famille, Western Union est là pour vous accompagner, où que vous soyez !

Obtenez encore davantage de conseils sur l’expatriation dans notre guide de l’installation à l’étranger étape par étape.

Cet article a été écrit par

Sarah Johnson Sarah Johnson is a dynamic communications and marketing leader with 15 years of experience. Her track record ranges from building brands to creating leadership positioning through integrated communications and marketing strategies.

Plus d'histoires comme celle-ci :