Page Logo Page Logo
  1. Home
  2. Non classifié(e)
  3. Comment investir au mieux dans l’immobilier en Afrique du Nord ?
La meilleure façon d'investir dans l'immobilier en Afrique du Nord
Rytis Cekauskas 2020-3-5

Comment investir au mieux dans l’immobilier en Afrique du Nord ?

Souks labyrinthiques, montagnes d’épices fraîches, djellabas colorées et printemps ensoleillé : voici quelques images qui vous viennent certainement à l’esprit quand on évoque l’Afrique du Nord. Mais la région a tellement plus à offrir que les clichés des guides touristiques. Le dynamisme de la vie culturelle, les infrastructures en constante amélioration, l’accueil chaleureux des habitants et la facilité d’accès : autant de bonnes raisons d’investir dans l’immobilier à Marrakech ou Djerba, par exemple.

Pour un investissement immobilier réussi dans cette région du monde, prenez le temps d’examiner les différentes possibilités qui s’offrent à vous avant d’apposer votre signature sur le contrat. Vous aimeriez savoir quelles sont les clés d’un investissement pertinent ? Poursuivez la lecture !

Les raisons de la progression des investissements en Afrique du Nord

Un nombre croissant de Français choisissent d’investir dans l’immobilier nord-africain, et ce pour de multiples raisons. Au-delà de la douceur de vivre et du soleil, de la gastronomie locale et des beaux paysages, les acheteurs potentiels apprécient le niveau raisonnable des prix de l’immobilier, la fréquence des liaisons aériennes avec les grandes villes européennes, le réseau de « lycées français » de très bonne réputation et la présence sur place de communautés d’expatriés accueillantes.

Le développement économique régional s’accompagne de la création de pôles d’innovation dans les grandes villes marocaines et tunisiennes. Les écosystèmes technologiques de Casablanca et de Tunis, par exemple, retiennent l’attention des entrepreneurs du monde entier.

Des destinations différentes pour des besoins différents

Compte tenu de l’ouverture du Maroc et de la Tunisie aux acheteurs étrangers et de la disponibilité de biens abordables, le moment est peut-être venu de réfléchir à la meilleure façon d’y investir dans l’immobilier. La connaissance de vos besoins et envies doit guider vos recherches : si vous recherchez un lieu de vacances au Maroc, pensez à Tanger, Essaouira, Agadir, Rabat et Casablanca, ces deux dernières étant connues pour accueillir de nombreux expatriés français et espagnols. Pôle touristique majeur, Marrakech est à considérer pour les investisseurs privilégiant les revenus locatifs, tout comme Fès, Chefchaouen, Essaouira et Ouarzazate.

En Tunisie, Hammamet, Monastir et Djerba attirent un grand nombre d’étrangers à la recherche d’un style de vie décontracté, d’infrastructures aéroportuaires de qualité et d’une importante communauté d’expatriés.

Le coût probable de votre investissement

Même si les prix de l’immobilier marocain sont repartis à la hausse après un effondrement post-crise (reflet très probable du retour de la confiance quant à la stabilité régionale), les biens immobiliers nord-africains sont généralement plus abordables que sur l’autre rive de la Méditerranée. Les maisons de la casbah (citadelle) de Tanger, qui ont accueilli autrefois des artistes tels que Tennessee Williams, Henri Matisse et William S. Burroughs, affichent des prix entre 100 000 et 200 000 € (en cas de travaux à prévoir). Il est également possible d’acquérir un riad (maison traditionnelle marocaine) pour 200 000 à 300 000 €.

En Tunisie, l’immobilier résidentiel est orienté à la baisse, avec des prix entre 530 et 900 euros le mètre carré à Hammamet, entre 450 et 750 euros à Sousse et entre 360 et 668 euros sur l’île de Djerba.

L’essentiel

L’investissement immobilier est légalement ouvert aux étrangers au Maroc et en Tunisie, bien qu’aucun des deux pays n’autorise la vente de propriétés agricoles à des ressortissants étrangers. En Tunisie, les transactions immobilières sont toujours soumises à l’approbation du gouverneur régional, mais les autorités se montrent de plus en plus accueillantes avec les acheteurs étrangers.

Dans les deux pays, il est conseillé de travailler avec un agent immobilier (attendez-vous à payer une commission de 2 à 3 %) et de recourir aux services d’un avocat ou un notaire agréé pour traiter les aspects pratiques et vérifier certaines informations comme l’identité du vendeur, son droit à vendre et la conformité des renseignements sur le bien (taille, construction, etc.). Le total des frais administratifs, taxes et charges diverses peut atteindre 12 % du prix d’achat.

Sachant tout cela, il est judicieux de trouver la meilleure façon d’envoyer de l’argent rapidement, en toute sécurité et à un taux favorable avant de vous lancer. Western Union vous permet d’envoyer jusqu’à 50 000 € par transaction et facilite ainsi votre projet d’achat d’un bien immobilier en Afrique du Nord.

be_ixf;ym_202004 d_04; ct_50