Page Logo Page Logo
  1. Home
  2. Non classifié(e)
  3. Économies, faites simple !
Emily Larson 2018-7-30

Économies, faites simple !

Par Juan Alvarado, collaborateur Western Union

La plupart des gens savent ce qu'est d’avoir un budget serré, soit en raison d'un faible revenu, soit parce qu'il y a des prêts et des factures à payer. La situation se complexifie encore lorsque vous avez des enfants à charge.

Vous êtes-vous déjà demandé où va votre argent ? La réponse peut vous surprendre. Lorsque vous savez exactement où chaque centime est allé, même s’il a servi à financer une urgence bonbon de dernière minute, vous avez une vue d’ensemble très claire de vos finances.

La bonne nouvelle, c’est qu'il est facile de savoir où votre budget est allé, il vous suffit de jeter un coup d'œil au nouvel ordinateur haut de gamme installé sur votre bureau, ou à l’incroyable système home cinéma dernier cri avec lequel vous regardez des films ou jouez à des jeux vidéo.

Alors, est-ce qu’il est vraiment possible d’épargner ? Absolument ! Mais, vous devez commencer à prendre conscience de ce que vous achetez. Même si achetez à prix réduit, vos achats se cumulent jusqu'à ce qu’à la fin du mois, dans de nombreux cas, ils finissent par représenter un ou deux gros achats. Vous devez vous familiariser avec la notion de : dépenses discrétionnaires.

Dépenses discrétionnaires.

Il y a beaucoup de petits trous qui peuvent grever un budget sain, et ceux qui sont complètement évitables, par exemple : combien payez-vous pour un café et combien de fois allez-vous dans un café ? À quelle fréquence optez-vous pour la facilité d’un repas tout prêt au lieu de cuisiner vous-même ? Vous rendez-vous à pied dans les lieux proches de vous ou utilisez-vous la voiture au lieu des transports en commun ?

Tous ces exemples sont appelés les dépenses discrétionnaires, qui sont essentiellement des choses accessibles, rapides et peu valorisées. Elles ne sont ni bonnes ni mauvaises ; il s’agit de simples choix. Ce qu’elles ont en commun, c’est qu'elles n'exigent habituellement pas un processus complet de prise de décision ; il s’agit principalement de décisions impulsives ou d’habitudes.

Budgétiser revient à prioriser, aussi, à chaque fois que vous avez envie de vous faire plaisir, assurez-vous que vos principales priorités sont respectées. Il n'y a rien de mal à acheter ce délicieux hamburger que vous aimez, ou à vous offrir une coupe de cheveux, mais vous devriez le faire en sachant précisément quelle influence cet achat aura sur votre budget à court terme ou à long terme.

Budgétisation

Comment puis-je budgétiser ? Comment puis-je organiser mes revenus pour savoir quand je peux faire des dépenses discrétionnaires satisfaisantes ? Il y a de nombreuses façons de procéder, mais voici les 3 solutions que je préfère :

  1. La règle 80/20 : Je l'ai mentionné avant, il s’agit ici simplement de mettre de côté 20 % et d’utiliser seulement 80 % de l'argent restant.
  2. Le budget 50/30/20 : Cette solution est plus détaillée. L'idée est d'utiliser la moitié (50 %) de vos revenus pour payer les factures et autres éléments nécessaires comme des réparations sur votre logement, la nourriture, etc. 30 % sont consacrés à vos « plaisirs », et les derniers 20 %, eh bien, épargnez-les !
  3. Listes de budget : Chaque mois, faites une liste des choses que vous devez payer pour vivre, en les classant de la plus prioritaire à la moins prioritaire, attribuez un numéro à chacune d’elle et voyez ce dont vous pouvez vous passer et ce que vous pouvez ajouter.

Cela vous aidera à utiliser votre argent plus raisonnablement et va changer votre vision des dépenses. Cela sera également très pratique en cas d’urgence, ou si vous voulez dépenser de l’argent pour une occasion spéciale. Sachez quand dépenser, et payez-vous toujours en premier !

Cet article a été écrit par

Emily Larson

Plus d'histoires comme celle-ci :